L’environnement

La vie professionnelle en version positive : une envie d’être mieux au travail et d’être plus efficace, une volonté de progresser, un besoin d’épanouissement.

La vie professionnelle en version négative : des frustrations, regrets ou insatisfactions, des difficultés, des craintes pour son emploi et l’avenir, des relations parfois difficiles, du stress.

Très rapidement, la liste en version négative s’allonge : il est nécessaire de travailler, de faire des compromis, d’acquérir une expérience, de satisfaire son employeur, les compétences ne suffisent plus, les jeunes sont trop jeunes et les vieux trop vieux, l’environnement de travail est en constant changement, etc…

Quelle que soit la situation, les salariés sont seuls et il est difficile de trouver un conseil d’ordre professionnel. Pour différentes raisons, les difficultés ou les souhaits ne sont pas abordés ou partiellement avec le manager, rarement avec un service ressources humaines ; le fait est que les intérêts de l’employeur ne coïncident pas toujours avec ceux du salarié.

Alors ? Se résigner ? Non, la seule voie est de devenir acteur de sa vie professionnelle et de ne pas se reposer entièrement sur son employeur pour prévoir son évolution, sa formation et garantir son employabilité.