L’environnement

La vie professionnelle en version positive : une envie d’être mieux au travail et d’être plus efficace, une volonté de progresser, un besoin d’épanouissement.

La vie professionnelle en version négative : des frustrations, regrets ou insatisfactions, des difficultés, des craintes pour son emploi et l’avenir, des relations parfois difficiles, du stress.

Très rapidement, la liste en version négative s’allonge : il est nécessaire de travailler, de faire des compromis, d’acquérir une expérience, de satisfaire son employeur, les compétences ne suffisent plus, les jeunes sont trop jeunes et les vieux trop vieux, l’environnement de travail est en constant changement, etc…

Quelle que soit la situation, les salariés sont seuls et il est difficile de trouver un conseil d’ordre professionnel. Pour différentes raisons, les difficultés ou les souhaits ne sont pas abordés ou partiellement avec le manager, rarement avec un service ressources humaines ; le fait est que les intérêts de l’employeur ne coïncident pas toujours avec ceux du salarié.

Alors ? Se résigner ? Non, la seule voie est de devenir acteur de sa vie professionnelle et de ne pas se reposer entièrement sur son employeur pour prévoir son évolution, sa formation et garantir son employabilité.

Le concept

Le concept « BE PROACT » devenez acteur de votre vie professionnelle se décline en différents thèmes :

 Découvrez votre personnalité professionnelle

Identifiez vos points forts, votre spécificité

 Construisez votre projet professionnel

Mettez-vous en mouvement

 Préoccupez-vous de votre employabilité

 Progressez dans votre vie professionnelle

Posez les bases de votre marque personnelle

La première étape, c’est de mieux vous connaître ; ceci doit devenir une préoccupation essentielle et permanente dans la vie professionnelle. Ceci inclut les compétences mais surtout votre personnalité, vos goûts, vos valeurs, votre comportement. Si vous êtes manager, vous devez mieux comprendre quel est votre style naturel de management.

En complément, vous pourrez essayer de mieux comprendre les autres pour mieux travailler avec eux. En tant que manager, vous devez analyser comment fonctionne les personnes de votre équipe et les interactions.

Ensuite, vous pourrez analyser votre situation et décidez.

Et après?

A court terme, il s’agit d’apporter un éclairage, des informations et de répondre à un besoin simple :

Analyser une situation ou une difficulté professionnelle

Accepter ou refuser un poste lors d’une mutation ou d’une promotion

Consolider une idée de projet professionnel, une envie de changement

Occuper mieux son poste et progresser

Avoir un avis extérieur et objectif

Des utilisations complémentaires sont possibles et notamment vérifier si le contenu d’un CV ou la présentation sur les réseaux sociaux est adéquat.

En considérant que cette réflexion est une mise en mouvement pour devenir acteur de sa vie professionnelle, cela permet de découvrir que cela doit se poursuivre….

A quoi sert de se former sur des sujets qui ne vous plaisent pas.

Découvrez dès maintenant votre personnalité professionnelle Allez-y!
  • Histoire personnelle

Dominique Simonin

Ingénieur INSA complété par un MBA Marketing à l’EM Lyon, j’ai travaillé essentiellement dans des activités de conseil auprès d’entreprises du secteur privé avec des fonctions d’encadrement et de gestion de projet. Ma connaissance des différents métiers de l’entreprise me permet de parler de votre métier.

Mon histoire et mon expérience personnelle m’ont montrée qu’il est difficile de trouver sa place au travail et combien ce type de réflexion est difficile à conduire. J’aurais bien aimé à 18 ans que quelqu’un me dise : « ce métier te convient » car j’aurais eu le courage d’imposer un choix à mes parents, ’aurais aimé à 30 ans que l’on me dise : « ce métier te convient mais tes difficultés sont liées au contexte de  l’entreprise dans laquelle tu travailles », j’aurais aimé à 40 ans que l’on me dise : « ne prends pas ce poste, il n’est pas fait pour toi ».

J’ai vu ma fille de 21 ans s’interroger sur son avenir après 4 ans d’études : « je n’ai rien appris, quel métier est-ce que je peux faire ? ». J’ai entendu un ami après 25 ans d’expérience professionnelle à des postes avec responsabilités dire : « je ne sais pas ce que je sais faire ».